Au premier abord, écrire chaque jour peut paraître exagéré ou trop intense. Mais l’écriture est tout sauf un miracle spontané ou un travail linéaire que l’on déroule grâce à l’élan de son inspiration. Ecrire est un travail de longue haleine, nécessitant régularité et allers-retours pour parfaire la forme et le fond jusqu’à toucher au but : un ensemble qui, bien que travaillé, paraît naturel et dont la fluidité donne l’illusion de simplicité d’exécution. 

Chacun est tout à fait capable d’adopter une discipline qui lui permettra d’écrire tous les jours. Au début, mieux vaut que les sessions n’excèdent pas dix minutes. Le temps d’un café ou d’une cigarette. La priorité est d’abord d’écrire, encore et toujours. Contrairement à ce qui est souvent annoncé, adopter une nouvelle habitude ne se fait pas en trois semaines mais en deux à trois mois. 

Avec la pratique vient l’aisance mais aussi une connexion plus étroite à son projet d’écriture. Par la régularité, par des sessions d’écriture allongées au fur et à mesure, on découvre des progrès insoupçonnés au départ. On franchit alors une première marche capitale : le plaisir de ce rendez-vous quotidien, porté par l’espoir de devenir auteur.  

Mon expérience :

Depuis le printemps dernier, j’écris chaque jour. Comme preuve et encouragement de ma régularité, je note le nombre de mots que j’ai écrits après chaque séance d’écriture. Avec le temps, je me suis rendue compte que naturellement j’avais besoin d’un à quatre jours de pause par mois. À force, j'ai trouvé mon rythme de croisière. 

Pour ce qui concerne mes séances d’écriture, elles ne sont pas toujours à heures fixes. Je varie entre semaine et weekend mais j’ai pu identifier les moments les plus propices à l’écriture. A ma grande surprise, les matins en font partie. Le jour qui éclot me conserve une clarté de pensée qui libère mon écriture. 

Écrire quotidiennement a produit des résultats auxquels je ne m’attendais pas, en tout cas pas à ce point : une plus grande aisance rédactionnelle, une meilleure qualité de mes phrases, l’émergence de mon style, une plus grande maturité dans mon projet de roman, de réels progrès en écriture. J’en suis désormais convaincue : écrire tous les jours, c’est se donner les moyens de devenir auteur.