Pour certains, les règles en écriture peuvent rassurer ; elles en repoussent d'autres. Il s’agit d’abord de surmonter ces premiers sentiments, phase essentielle à la progression en écriture, puis de s’assurer qu’un socle commun de règles d’écriture existe bel et bien. Mais comment le constituer, qui croire, quels conseils suivre ? 

Indispensables sans être suffisantes, des règles d’écriture procurent le cadre nécessaire au déploiement de la créativité de chacun. Disposer d’une boîte à outils se révèle précieux pour la concrétisation de tout projet. L’objectif est de pouvoir donner à lire ce que nous avons à dire en tant qu’auteur avec nos propos mis en valeur dans la meilleure forme qui soit. 

De même qu’il n’est pas recommandé de se passer de cadre, suivre des règles aveuglément n’a jamais été une bonne idée. Il est illusoire de penser que les grands auteurs se passent de règles en écriture, c’est une illusion ; elles sont  devenues une seconde nature pour eux et sont, de fait, difficilement perceptibles. 

La solution ? Appliquer tout conseil qui se présente et vérifier par la pratique si telle ou telle règle fonctionne pour soi. Il s’agit de se construire son propre cadre, au fur et à mesure de ses lectures et des conseils que l’on découvre, pour libérer sa créativité. 

En écriture, le seul risque couru à tester bonnes pratiques et recommandations est de solliciter les touches de son clavier ou d’user de l’encre. À risque inexistant, consommation immodérée. 


Mon expérience : 

Suivre des règles en écriture a été l’une de mes grandes révélations de ces deux dernières années. J'ai eu la confirmation qu’écrire est un art qui s’apprend et qu’un cadre peut nous aider à progresser en la matière. Ces règles n’étouffent en rien ma créativité, elles la libèrent au contraire, lui donnent de la substance. Il existe bel et bien des outils en écriture à apprendre à manier afin de mieux tailler ses phrases, de donner de la profondeur à son discours, d'employer les mots qui produiront les émotions que l’on souhaite faire ressentir, de formaliser les raisons qui nous poussent à écrire un tel récit. Je me sens désormais armée face à une page blanche pour équilibrer fond et forme et donner à lire ce que je souhaite dire.